Kalimba: l’instrument idéal pour apprendre la musique

La kalimba est un instrument originaire d’Afrique. C’est un lamellophone, c’est à dire que le son est produit en faisant vibrer des lamelles. La kalimba est dérivée d’un instrument Africain: La Mbira. Elle a été adaptée pour la musique occidentale par l’ethnomusicologue Hugh Tracey après un voyage en Afrique en 1920.

Version occidentale de la Mbira, la kalimba est l’instrument idéal pour rapprendre la musique … occidentale.

En effet, elle cumule tous les avantages pour s’initier à la musique :

  • C’est un instrument très abordable : une kalimba de qualité peut se trouver à partir de 40 euros
  • C’est un instrument facile à jouer
  • Les notes sont disposées de façon à pouvoir jouer facilement les accords les plus fréquents de la musique populaire occidentale.

Alors sur musiqueFacile.fr, c’est notre instrument préféré pour apprendre la musique pour les adultes comme pour les enfants!

Origine de la Kalimba : le M’bira

Le M’Bira (ou la M’Bira?) est un instrument originaire du Zimbabwe et des pays limitrophe du fleuve Zambèze (Zambie, Mozambique et Malawi). Il est aussi appelé karimba au sud du fleuve et kalimba au nord [1]

Le nom de kalimba a été choisi par Hugh Tracey pour la version occidentalisé de la M’bira. Il signifierait « little music » en Bantou.

Pour en savoir plus les Mbira (le site est anglais) : mbira.org

[1] « the talking drum » July 2009

Mbira du Zimbabwe
Mbira Dzavadzimu du Zimbabwe, photo Kevin Spears sur Flickr licence: cc-by-nd

Collection des kalimbas et Mbira de Kevin Spears sur flickr

Présentation de l’instrument :

La kalimba est un idiophone, comme le xylophone ou le vibraphone. C’est à dire que le son est produit directement par l’instrument lorsqu’on tape dessus, sans intermédiaire.

On appelle aussi de façon plus compréhensible cette famille d’instruments de musique les percussions mélodiques.

Sur musiqueFacile.fr, on aime bien les percussions mélodiques comme la kalimba parce qu’il est très facile d’émettre son premier son, à la différence de la plupart des instruments à vent ou à cordes. Ce sont donc des instruments parfaits pour s’initier à la musique.

Lorsque l’ethnomusicologue Hugh Tracey a découvert la Mbira, il a décidé de l’adapter à la musique occidentale, avec en tête le potentiel pédagogique de l’instrument. Il a donc créé un instrument diatonique, c’est à dire sur lequel on ne peut jouer qu’une seule gamme.

Il y a de nombreux exemples d’instruments diatoniques dans la musique populaire (les harmonicas, les accordéons, les flûtes, les cornemuses, ont tous des versions diatoniques).

Depuis, des fabricants ont créé des kalimbas chromatiques, ce qui en fait un inctrument de musique plus complet puisqu’il peut jouer sur toutes les gammes.

Mais pour apprendre, il chaudement recommandé de commencer sur une Kalimba diatonique.

La Kalimba est constituée d’un mini clavier fait à partir de lamelles en métal. On fait vibrer ces lamelles avec le pouce pour produire un son cristallin.

Prix des kalimbas :

Une Kalimba de 17 lames qualité coûte entre 25€ et 50€. La facture de l’instrument est simple et vous ne risquez pas de mauvaise surprise. Au pire l’instrument sera mal accordé à la livraison. Mais vous pouvez l’accorder facilement avec un accordeur électronique (ou une appli d’accordage sur téléphone). Ce n’est vraiment pas la peine de payer plus cher votre instrument.

Certaines caractéristiques peuvent gonfler le prix de votre Kalimba :

  • Les kalimbas 21 lames coûtent entre 40 et 80 euros.
  • Les kalimbas électro-acoustiques (avec une prise jack pour brancher directement sur un ampli) coûtent entre 50 et 100 euros
  • Les kalimbas chromatiques commencent à 90 euros

Comment jouer de la kalimba:

La kalimba se joue en pinçant les lamelles de haut en bas avec le pouce. En général on actionne la lamelle avec l’ongle du pouce, car jouer avec la partie charnue peut devenir rapidement douloureux. Il existe des espèces de plectres qui permettent de se protéger les pouces si on n’a pas les ongles assez long.

On tient la Kalimba avec les deux mains et les pouces ont accès chacun à la moitié des lamelles qui sont disposées en V.

La note la plus grave, le do, se situe au milieu de l’instrument à la pointe du V formé par les têtes des lames.

Les lamelles sont rangées par tierces montantes vers l’extèrieur de l’instrument.

On a donc au centre: le DO

Et ensuite pour une kalimba de 17 notes:

Sur la droite en allant vers l’extérieur: mi, sol, si, ré, fa, la, do mi

Sur la gauche en allant vers l’extérieur: ré, fa, la, do, mi, sol, si ,ré

On voit donc que pour jouer une gamme de notes contiguës (do, ré mi fa , sol , la , si , do…) il faut alterner le pouce droit et le pouce gauche.

Par contre, pour jouer des accords simples (triades, par exemple: do mi, sol ), on aura les notes sur la même rangée, on pourra donc faire des accords en faisant glisser le pouce.

Partitions et tablatures pour kalimbas

On peut écrire la musique pour Kalimba de trois façons différentes:

  • Sous forme de partitions classiques (les notes sur une portée)
  • Sous forme de lettres
  • Sous forme de tablatures

Partitions pour Kalimbas

La plupart des kalimbas étant diatoniques, il faudra trouver des partitions écrites en DO.

Si la tonalité originale d’un morceau n’est pas DO, il faudra le transposer.

Un bon outil gratuit pour transposer une partition est MuseScore. C’est un logiciel gratuit (vraiment!) que vous pouvez installer sur Windows, Mac, et même Linux. Toutes les partitions pour Kalimba ou Tongue Drum que vous pourrez trouver sur ce site sont écrites avec Musescore.

Musique écrite sous forme de lettres:

On peut trouver des sites qui proposent des transcriptions musicales pour Kalimba sous forme littérale.

En France on utilisera la notation do ré mi, etc

Mais les sites de musique pour Kalimba anglo-saxons utilisent des lettres (A, B, C…)

DoC
D
MiE
FaF
SolG
LaA
SiB
DoC
Correspondance entre les notations musicales latines et anglo-saxonnes

Pour faire la différence entre les octaves, on ajoute une lettre, par exemple C0, C1, C2

Ou une apostrophe: C, C’, C »

Avec cette notation littérale, on peut avoir la hauteur des notes sans savoir lire la musique, mais on perd la notation du rythme.

Sur musiqueFacile.fr, on préférera notes les morceaux avec les notes et les portées, en ajoutant la notation sous forme de lettres sous la partition.

Les débutant-e-s pourront ainsi s’initier au solfège en douceur avec cette notation musicale hybride des partitions pour Kalimba.

Tablatures pour Kalimba

Une notation répandue pour la kalimba est la tablature graphique, un peu à la manière des tablatures pour guitare.

Exemple de tablature pour Kalimba sur youtube

Ces tablatures pour kalimba sont une solution de facilité pour commencer et peuvent être utilisées au début pour apprendre ses premiers morceaux. Elles se prêtent bien au défilement en continu sur YouTube.

Mais nous déconseillons fortement cette notation pour plusieurs raisons:

  • Elles sont valables uniquement pour jouer de la Kalimba et vous devrez ré apprendre une nouvelle notation lorsque vous voudrez apprendre un autre instrument
  • Le choix de tablatures est infiniment moins grand que le choix de partitions « classiques »
  • C’est plus facile au début, mais au bout du compte c’est une notation assez compliquée
  • Enfin, le but du site musiqueFacile.fr n’est pas d’apprendre la Kalimba, mais d’apprendre la musique avec la Kalimba, donc on va vous guider pour apprendre le solfège sans maux de têtes !